- Le blog de Casanova-life - https://blog.casanova-life.com -

La fausse bonne idée du tout automatique.

Quand en 2003, 2004 et 2005 sont sortis les premiers réseaux de communication, certains voyaient dans le tableau de brassage [1] un frein à l’usage, et ceux là estimaient qu’un coffret « tout automatique [2] » ou à « reconnaissance automatique [2] des médias » était un argument de vente intéressant. L’expérience a montré le contraire. D’abord le brassage [1] s’est révélé un concept extrêmement simple à appréhender, y compris pour les personnes les plus âgées ou les plus réfractaires à la technologie. Ensuite les coffrets dits automatiques se sont montrés bien incapables de gérer les médias dans leur ensemble se limitant exclusivement à la gestion de la TV, du téléphone et de l’informatique. L’impasse était faite sur nombre de fonctionnalités offertes par un réseau de communication classique et « brassable ». Il faut savoir que ce qu’on appelle « automatique » n’est en fait qu’une affectation à priori des 4 paires d’un câble de communication à paires torsadées. Une fois ces paires affectées aux 3 services principaux, plus rien d’autre n’est possible … le « pair sharing » devient interdit ! Le brassage [1] revient à affecter un ou deux médias à une prise de communication en jouant sur le transport de ces médias sur telle ou telle paire.Ainsi tous les dédoublements de médias sur une même prise sont possibles, le report du son ou de la vidéo, la gestion du portier, le transport de la HF et de l’IP sur un même câble et une même prise sont enfin possibles, offrant ainsi au réseau de communication résidentiel des perspectives d’usages extrêmement étendues. Les solutions dites « toutes automatiques » ont aujourd’hui une part de marché quasi nulle, l’utilisateur ayant depuis bien compris sont intérêt et la nécessaire rentabilité de son investissement.

Be Sociable, Share!
  • [9]
  • [10]
  • [11]
  • [12]