- Le blog de Casanova-life - https://blog.casanova-life.com -

Pourquoi ne pas vous chauffer au bois ?

Pourquoi ne pas vous chauffer au bois ? [1]

Vous disposez d’une cheminée [2] ou d’un conduit de fumée ? Pourquoi ne pas vous chauffer au bois [3] ? Ecologique, convivial, économique… le bois [3] retrouve des couleurs. Déjà six millions de foyers en France l’utilisent comme source de chaleur d’une manière ou d’une autre. C’est un produit naturel mais sa consommation ne dégage pas de CO² (l’arbre va consommer à peu prés la même quantité de CO² que la cheminée [2] ou le poêle [4] va produire).

Mais attention, d’un point de vue pratique, le bois de chauffage présente l’inconvénient de prendre de la place et de faire de la poussière. De son coté le feu doit être entretenu régulièrement (toutes les quatre à dix heures). Les granulés de bois (aussi appelé pellets) et les briquettes (buches en bois compactées) peuvent néanmoins être une alternative intéressante à la buche [5] de bois traditionnelle. En fonction du type d’appareil choisi, le rendement peut aller de 20% (foyers ouverts) à 85% (poêles modernes à buches).

Les poêles de masse fonctionnent sur le principe de l’accumulation de chaleur dans un matériau réfractaire. Ils consomment moins de bois et ont un meilleur rendement (70 à 85%) mais leur prix est assez élevé. Les poêles et les cheminées les plus performants sont naturellement les plus chers. On peut aussi choisir une chaudière centrale à bois. Dans ce cas, elle remplit le même rôle qu’une chaudière classique à gaz ou fioul.

L’utilisation de buches dans une chaudière nécessite de nombreuses manipulations, mais cela reste un des moyens les moins chers de se chauffer au bois. L’autonomie est variable selon la demande en chaleur, mais il faut habituellement charger la chaudière au moins une fois par jour. Il est conseillé de coupler la chaudière avec un accumulateur de chaleur (ballon hydro accumulateur), ce qui permet de faire fonctionner la chaudière à puissance nominale, à son meilleur rendement (de 50 à 80%).

Certaines chaudières utilisent des granulés ou des pellets (bâtonnets cylindriques de combustible compacté provenant du compactage des résidus de scierie comme les sciures et copeaux ; il peut aussi provenir d’autres matériaux tels que les restes de betterave de l’industrie sucrière) contenus dans un réservoir situé au-dessus du foyer, sur le coté ou à l’arrière de l’appareil. C’est alors une vis sans fin qui pousse directement le combustible jusqu’au bruleur. L’alimentation du foyer se fait alors automatiquement.

Le chargement quant à lui est plus facile. La chaleur de combustion est délivrée par un système de convection  forcée. D’une capacité variable selon les modèles, ces poêles ont une autonomie de plusieurs heures à quelques jours. Leur utilisation est entièrement automatique, gérée électroniquement.

Le rendement va de 80 à 90%. Certaines chaudières associent aussi  une chaudière bois à une chaudière fioul. Lorsque la température de la chaudière bois baisse, le fioul prend le relais, les deux chaudières étant reliées à un seul conduit de fumée.

 Source : S’installer – Avril 08

Be Sociable, Share!