// vous lisez...

Experts

Accompagner et anticiper la demande des ménages

Les communications électroniques connaissent depuis la fin des années 90 un développement considérable chez les particuliers. Aujourd’hui, un foyer sur deux est équipé d’un ordinateur et un Français sur deux est internaute. Un internaute sur deux a déjà réalisé des achats en ligne. Le chiffre d’affaires du commerce électronique a dépassé en 2008 les 10Mds€. Les usages se sont multipliés, à l’image de ceux de l’administration électronique.

Aujourd’hui, les débits nécessaires aux usages courants ne dépassent guère les 10 à 20 Mbit/s, pour un bon niveau de confort d’utilisation, et les utilisateurs se contentent souvent de 5 Mbit/s ou moins sans que cela ne constitue un problème majeur. Mais l’évolution des débits est inéluctable.

D’une part, des débits plus élevés que ce qui est aujourd’hui proposé au grand public (de l’ordre d’une dizaine de Mbit/s) permettront d’accroître le confort d’utilisation des services existants. D’autre part, des débits plus élevés permettront l’émergence de nouveaux usages. Parallèlement à l’amélioration des usages existants et au développement de nouveaux services, le phénomène de simultanéité des connexions au sein d’un foyer se développe et continuera de se développer, notamment avec l’augmentation du nombre d’objets connectés au au sein des logements. Ce phénomène d’élargissement et de superposition des usages a par ailleurs tendance à se traduire par une plus grande dispersion au sein des différentes pièces du : le bureau n’est plus le seul à avoir besoin d’un accès à ; aujourd’hui, il faut apporter le dans le salon et les chambres ; demain, avec le développement d’applications liées au bâtiment intelligent, à la télémaintenance, au maintien à domicile, etc., il y en aura besoin dans la cuisine, la salle de bain, le hall d’entrée, le garage…

Ainsi, demain, l’accès aux ressources disponibles sur le réseau sera comparable à ce dont on dispose aujourd’hui dans les logements en matière d’électricité : une ressource accessible  dans chaque pièce du logement, souvent avec plusieurs prises permettant de raccorder plusieurs appareils, et une « quantité » de ressource apportée jusqu’au logement suffisante pour ne pas freiner les usages (aujourd’hui, on peut allumer la lumière, la télévision et la machine à laver simultanément : sauf exception, la puissance électrique disponible n’est pas un facteur limitant pour les usages ; par analogie, la tendance vers le très haut débit revient à gommer le caractère limitant du débit des connexions internet).

Be Sociable, Share!

Discussion

Aucun commentaire pour “Accompagner et anticiper la demande des ménages”

Poster un commentaire